Boutique

Plus de 500 titres

Carterie

Artisanat monastique
Pensée 286

Pensée 286

Le désir ardent de Jésus de vivre la Passion consume son Cœur d’enfant. Au Golgotha comme à Nazareth, il se manifeste comme l’Enfant placé au milieu. Le bonheur de la Sainte Famille n’est pas une oasis éphémère avant l’aridité du ministère public. Au contraire....

Voir
Pensée 285

Pensée 285

L’évangile caractérise saint Joseph en deux courtes épithètes : il est « l’époux de Marie » (Mt 1,16) et il est « juste » (Mt 1,19) – c’est-à-dire empli de sagesse. Une si belle âme en deux mots… N’est-ce pas trop peu ? En réalité,...

Voir
Pensée 284

Pensée 284

L’Évangile est peu disert à propos du service de saint Joseph. On peut toutefois imaginer : il a préparé la crèche, il s’est occupé du voyage en Égypte et de l’installation là-bas, il a logé et nourri sa famille à Nazareth. La crèche, l’exil, la vie à...

Voir
Pensée 283

Pensée 283

Le sens de la justice est fortement ancré en l’homme, il motive ses revendications les plus précoces : « c’est pas juste ! » s’écrient les enfants. La justice pratiquée construit la personnalité, mais elle place facilement en position de maîtrise,...

Voir

Pensée 282

L’ange appelle saint Joseph « fils de David » (Mt 1,20), salutation respectueuse de sa noblesse, faisant référence à un héritage, reconnaissant une identité. Depuis longtemps déjà, saint Joseph a exploré la figure complexe de David pour mieux reconnaître ce...

Voir

Pensée 281

Le roi David, au terme de sa vie, désigne Salomon comme son successeur. L’enfant monte sur le trône et son père s’exclame : « Béni soit le Seigneur, le Dieu d’Israël ! » (1R 1,48). Zacharie, à qui on présente Jean, son fils nouveau-né, fut saisi...

Voir

Pensée 280

L’internet est peut-être une bonne image de notre idée du savoir : ressource infinie et universelle permettant de répondre à toute question, voire de résoudre tout problème. Aujourd’hui, l’éducation est souvent réduite à une transmission de savoir et les sciences...

Voir

Pensée 279

« Éprouve-moi, tu connaîtras mon cœur » (Ps 138,23). Telle est la prière de David. La faiblesse de l’homme lui rend obscurs les chemins du Seigneur, dès lors, que Dieu évalue son intégrité, qu’il l’inspecte en profondeur et qu’il détourne son serviteur du chemin des...

Voir

Pensée 278

Égrainer le rosaire n’est pas dévaler les montagnes russes. On ne passe pas de la joie extrême à la tristesse profonde. Joyeux, glorieux ou lumineux, les mystères sont tous sertis dans la douleur du sacrifice : sacrifice non sanglant à la Présentation, sacrifice...

Voir
S’en tenir à la promesse

S’en tenir à la promesse

La promesse n’est que du vent si elle ne peut être reconnue pour ce qu’elle est ; elle implique alors un acte de reconnaissance de son auteur. L’œuvre de Jean-Pierre Sonnet, sj, met en lumière comment, la fragilité empêchant l’homme de garantir de sa parole, ce...

Voir
Page 5 sur 141