Pensée 282

L’ange appelle saint Joseph « fils de David » (Mt 1,20), salutation respectueuse de sa noblesse, faisant référence à un héritage, reconnaissant une identité.

Depuis longtemps déjà, saint Joseph a exploré la figure complexe de David pour mieux reconnaître ce qui aspire à vivre en lui et ce qu’il lui revient de transmettre. Il a notamment retenu que David était le berger de Bethléem. Joseph accepte alors d’être le berger de l’Agneau et de conduire Jésus à s’approprier la figure du bon berger.

Joseph se souvient aussi de la promesse faite à David : Dieu lui bâtira une maison, c’est-à-dire qu’il lui donnera une descendance. Alors Joseph ouvre sa maison à Marie, il laisse à Dieu de lui donner une descendance.

Saint Joseph, reconnaissez dans chacun des disciples de Jésus un enfant que Dieu vous donne, soyez notre père !

Précédent