Pensée 165

Le Juste, explique le Siracide, a répondu à l’appel de la Sagesse, elle « le nourrit du pain de l’intelligence et lui donne à boire l’eau de la sagesse. » (Si 15,3) La Sagesse se donne elle-même en nourriture : « Ceux qui me mangent auront encore faim, ceux qui me...

Pensée 164

Joseph est un homme juste (cf. Mt 1,19), c’est-à-dire un homme dont les dispositions intérieures l’introduisent dans la lumière pascale. Il est en effet empli de la Sagesse dont l’Écriture dit qu’elle « est le rayonnement de la lumière éternelle » (Sg 7,26). Abraham...

Pensée 163

Marie-Madeleine a beaucoup touché. La chair, Jésus, le bois de la Croix, la pierre du tombeau, le Ressuscité enfin, c’est-à-dire la chair glorifiée et la lumière. Un interdit retentit alors : « Ne me touche pas. » (Jn 20,17) Jésus, autrefois, en des circonstances...

Pensée 162

Comment saint Joseph a-t-il vécu le mystère de la Passion ? A-t-il suivi la logique du mérite, laquelle consiste à offrir à Dieu et à recevoir de lui ; offrir prières et sacrifices puis recevoir la grâce, donner aussi les souffrances en cadeau d’amour et accueillir le...

Pensée 161

Réfléchir sur le péché avec sainte Thérèse revient non seulement à s’exposer à la révolution théologique qui la fit Docteur de l’Église, mais encore, nous allons le montrer, à reconnaître l’importance de la paternité de saint Joseph pour l’accueil de la miséricorde....

Pensée 160

Les intuitions de sainte Thérèse sur l’amour miséricordieux sont vertigineuses. Elle a perçu combien le pécheur qui accueille l’amour miséricordieux entre dans un amour blessé. Parce que l’amour a été trahi, le dialogue entre l’homme et le Père se déploie sur fond de...

Pensée 159

La foi d’Abraham est exemplaire parce qu’il a su « espérer contre toute espérance. » (Rm 4,18) À nos esprits enchantés par d’abondantes louanges à la miséricorde (parfois jusqu’à des excès étrangers à l’amour de Dieu), la confiance en Dieu paraît spontanée, le combat...

Pensée 158

« Je suis bien sûre que si saint Pierre avait dit humblement à Jésus : ‹ Accordez-moi je vous en prie, la force de vous suivre jusqu’à la mort ›, il l’aurait eue aussitôt. » (Derniers Entretiens, 7 août 1897) Qu’a-t-il manqué au grand saint Pierre que la petite sainte...