Boutique

Plus de 500 titres

Carterie

Artisanat monastique

Pensée 260

Le carême est le temps du recentrement, il est l’occasion de choisir Dieu pour père, à nouveau, plus authentiquement. À l’imitation du Christ, il est le temps de l’obéissance filiale : « Je me lèverai, j’irai vers mon père » (Lc 15,18). Dès lors, saint...

Voir

Pensée 259

« Paul, esclave du Christ Jésus » (Rm 1,1). L’apôtre des Nations se définit par son appartenance radicale et son service exclusif du Seigneur Jésus. L’« esclave » ne possède rien, ne discute rien, il abandonne tout et obéit en tout. Un tel...

Voir

Pensée 258

Saint Joseph a aimé. Comment ? totalement. Saint Joseph a aimé autant qu’un homme le peut, il a aimé de tout son cœur, de toute son âme, de toute sa force. Un amour plus haut que la sensibilité, plus fort que la passion, plus pur que la possessivité. Un amour qui...

Voir

Pensée 257

La joie – comme la souffrance – nous est difficile à comprendre, car nous peinons à distinguer la vie spirituelle des états d’âme. Nous confondons la joie avec les expressions d’un contentement que peuvent être l’euphorie ou l’exubérance, mais la joie des saints a peu...

Voir

Pensée 256

Comment savoir ce que Joseph savait ? À quel point comprenait-il ce que Dieu réalisait dans son mariage ? Lorsqu’il emmenait sa famille en Égypte, comptait-il revenir ? Notre amour pour saint Joseph aime à représenter un homme en pleine maîtrise de ses...

Voir

Pensée 255

Nous aimons dire que, de toute l’histoire de l’Église, saint Joseph est le plus grand saint – après la Vierge Marie. Mesurons-nous ce que cela implique ? Saint Joseph, en effet, n’était pas là aux débuts de l’Église apostolique, il n’a jamais lu les épîtres de...

Voir

Pensée 254

L’attrait pour la Sainte Famille est facilement confondu avec la recherche d’une quiétude insouciante. Réciter les mystères joyeux et rêver d’un monde exempt de souffrance. Se représenter la maison de Nazareth comme on imagine un paradis impassible ou une béatitude...

Voir

Pensée 253

À présent que l’Enfant de Noël est né dans nos cœurs, il nous revient de sauvegarder ce don précieux du Père. En effet, le péché vise le Christ en nous, il cherche à défigurer en nous le visage du Seigneur. Le vieil homme est prêt à tout pour se débarrasser de l’homme...

Voir

Pensamiento 252

María ya es Madre de Dios, están cumplidas las promesas, la eternidad irrumpe en el tiempo, el Verbo se hace carne. Sobre el horizonte de las melodías celestiales, la acción de gracias de la Iglesia recoge el júbilo de Isabel: “¡Feliz la que ha creído! ”...

Voir

Pensée 252

Marie devient la mère de Dieu, les promesses sont accomplies, l’éternité fait irruption dans le temps, le Verbe se fait chair. Sur fond de mélodies angéliques, l’action de grâce de l’Église emprunte à Élisabeth l’expression de sa joie : « Heureuse celle qui a cru »...

Voir
Page 8 sur 141