« Paul, esclave du Christ Jésus » (Rm 1,1).

L’apôtre des Nations se définit par son appartenance radicale et son service exclusif du Seigneur Jésus. L’« esclave » ne possède rien, ne discute rien, il abandonne tout et obéit en tout. Un tel renoncement est requis quand Dieu va accomplir son dessein ; c’est ainsi que saint Joseph eut à tout sacrifier, ses projets, ses biens, sa vie, y compris son amour pour Marie.

Nous qui avons peur de nous ouvrir à Dieu et de tout abandonner pour lui, nous regardons facilement saint Joseph comme un pauvre que Dieu dépouille, comme un faible que Dieu utilise. Nous devrions plutôt admirer l’estime de saint Joseph pour les biens spirituels : il les préfère au trésor des sentiments. Rien n’est plus important que le service du Seigneur Jésus.

Saint Joseph enseignez-nous à nous présenter devant Dieu revêtu seulement de la dignité de serviteur : il fera de nous des fils.