Boutique

Plus de 500 titres

Carterie

Artisanat monastique

Le travail, salut à l’œuvre

Saint Joseph était un artisan charpentier. Jésus reçut de lui l’apprentissage de ce métier. Ce n’est pas accidentel. Les années laborieuses du Sauveur dans la maison familiale constituent un enseignement précieux. Saint Jean-Paul II parle d’« évangile du travail ». Jésus, dans l’atelier de Nazareth, enseigne en effet que la dignité du travail vient d’abord de celui qui l’exerce.

Le Verbe fait chair, scie à la main, liste des commandes en poche… Jésus a sanctifié le travail, il en a fait un des moyens du salut. Saint Joseph, qui a toujours travaillé pour Jésus, qui a longtemps travaillé avec Jésus, apparaît comme le seul homme qui ait travaillé comme maître de Jésus. C’est dire que saint Joseph connaît mieux que personne comment l’activité laborieuse est liée au salut, à quelle profondeur se vit la solidarité de Dieu avec l’homme et quelle transformation l’esprit de l’Évangile opère dans le cœur du travailleur.

Ainsi, le travail de saint Joseph révoque les catégories mondaines distinguant les tâches par la dignité qu’elles confèreraient à l’homme. Le maître de Jésus enseigne au contraire qu’il revient à l’homme de rendre grand ce qu’il fait, par la noblesse de cœur, la droiture des actes et l’intime collaboration avec le Christ.

La relation de Jésus et de son père en tant qu’artisans est ainsi terre de guérison et de transformation intérieure pour tout chrétien.

Précédent

Suivant