Les liens de saint Joseph avec la Sainte Trinité sont intenses et uniques. De tous les saints, il est le seul qui soit entré avec la Vierge Marie dans la « trinité créée », la Sainte Famille.

Joseph est père pour Fils. De l’Éternel, source de tout don, saint Joseph est vicaire, lieutenant, sacrement, en un mot : ombre. Saint Joseph est tant uni au mystère de la paternité divine qu’il se présente à Jésus comme le visage de l’Éternel. Il exerce ainsi une autorité légitime et durable sur le Verbe incarné. Cette paternité qui lui valut d’être honoré et obéi par l’enfant Jésus, n’est pas limitée au temps de la vie cachée : au Ciel, le Seigneur Jésus demeure soumis à son père.

Saint Joseph est disciple du Seigneur Jésus, c’est-à-dire qu’il reconnaît en lui son maître et son modèle. Premier homme à reconnaître le Messie, alors même que ce dernier était enfoui dans le sein de la Vierge, Joseph devint un père unique en son genre, le seul qui grandit à l’image de son fils. Joseph apprit à devenir fils comme le Fils, fils dans le Fils. La vie filiale de saint Joseph, elle aussi, est radical consentement à la volonté du Père. C’est ainsi que la vie filiale de saint Joseph consiste à être père. Joseph est fils du Père.

Saint Joseph, enfin, est frère du Saint-Esprit. Comme la loi ancienne du lévirat garantissait une descendance grâce à l’union de l’épouse avec un frère de l’époux, le Saint-Esprit couvrit la Vierge de son ombre pour qu’elle enfante celui qui serait appelé « Jésus, fils de Joseph » (Jn 1,45). Ainsi, l’Esprit-Saint donne le Verbe à Joseph, comme il donne Joseph au Fils en l’introduisant dans la vie trinitaire.

Saint Joseph est ainsi substitut du Saint-Esprit dans sa vie conjugale, associé du Père éternel en sa paternité, fidèle disciple de son Fils en sa sainteté. Saint Joseph, homme de la Trinité, chef de la Sainte Famille.