Lequel des deux fils d’Abraham est l’enfant de la promesse ? Ismaël, le fils aîné et bien aimé, ou Isaac, le fils cadet et chéri ? Pour reconnaître l’enfant, Abraham doit discerner qui est la mère de la promesse : Sarah (cf. Gn 18,9-15).

Ainsi s’offre à nous la longue généalogie en ouverture de l’Évangile. De génération en génération, les patriarches unanimes regardent vers Marie ; leur glorieuse lignée culmine dans l’effacement de Joseph : « Jacob engendra Joseph, l’époux de Marie, de laquelle fut engendré Jésus, que l’on appelle Christ. » (Mt 1,16)

La vie tout entière de saint Joseph est une présentation de la Mère de la Promesse, pour que soit accueillie la lumière du Christ.