En descendant la lignée dynastique de David, la continuité conduisant à Jésus est fortement soulignée. Les évangiles le confirment, rapportant fréquemment que Jésus est « fils de David ». Le Seigneur ne conteste jamais ce titre qu’il reçoit de Joseph, son père.

De là viennent de nombreuses incompréhensions sur la figure royale accomplie en Jésus-Christ : aujourd’hui encore, certains attendent un Messie temporel, remède aux injustices sociales et fondateur d’un nouvel équilibre mondial. Pourtant, au seuil de l’évangile, la généalogie royale s’arrête brutalement à Joseph et devient inutile, Jésus n’étant pas le fils naturel de Joseph. Il est ainsi révélé que le Christ ne sera pas roi comme David fut roi mais comme Isaïe l’avait annoncé (cf. Is 6–12.)

Saint Joseph, enseigne-nous le délicat équilibre de la vie chrétienne : vivre pleinement au cœur du monde en citoyens du Royaume de Dieu.