La charité pour soi-même ne doit pas être négligée. Elle requiert l’humilité authentique, vertu par laquelle on se connaît soi-même en vérité, dans sa relation à Dieu et aux frères. Une humilité comme celle de saint Joseph.

Joseph, en effet, se savait moindre que Jésus et Marie, mais il a accepté d’être pour eux père et époux. C’est dire combien l’humilité, en dévoilant notre petitesse, révèle notre grandeur. Seuls les humbles ont l’audace d’être saints : ils voient qu’ils ne sont rien et que Dieu leur demande tout.

L’humilité nous maintient à notre place, dans une totale dépendance envers Dieu. Que l’on se prête des perfections imaginaires ou que l’on s’accable d’abjections démesurées, Joseph le Juste est l’exemple de l’humble équilibre humain reconnaissant les dons de Dieu et les utilisant selon sa volonté.

Saint Joseph, montre-nous les secrets de ton cœur !