Nous entrons dans le mois de Marie, avec Joseph. Les séparer serait manquer les lumières qu’ils nous apportent l’un sur l’autre.

Joseph tient de son amour pour Marie d’être le père de Jésus. La fécondité de sa paternité vient de la manière dont il s’est donné à Marie, et en se donnant à elle, de la manière dont il est devenu capable de se donner à Dieu. Ainsi, les regards qui se tournent vers Joseph ne peuvent ignorer Marie. Joseph est père parce que Marie est médiatrice.

La médiation de Marie consiste aussi à désigner Joseph à Jésus comme son père (cf. Lc 2,48) et, en Jésus, à chacun de nous. Marie est ainsi la première à témoigner que Joseph exerce une paternité qui rend libre.