Le commandement du Père est vie éternelle (cf. Jn 12,50).

Un enseignement est toujours personnel. Un enseignement est en soi universel. C’est probablement en cela que les enseignements de saint Joseph, comme ceux de Jésus après la résurrection, sont insaisissables. Nous savons qu’ils ont été donnés mais leur teneur ne saurait nous être dévoilée : ils ne consistaient pas en des savoirs inaccessibles, mais en la transmission d’une certaine quintessence du sage, en la bénéfique communication d’un principe vital.

Ainsi Jésus, ressuscité, se livre-t-il généreusement sur la plage du pardon. En ces jours du temps pascal comme jamais auparavant, Jésus, fils accompli, sentait son père vivre en lui et l’offrait à ses amis.