Après l’émerveillement de la nuit lumineuse de Noël et de l’étonnante visite des Mages, il vous a fallu consentir au clair-obscur de la vie cachée. Rien ne venait distinguer ce bébé d’un autre bébé, ni ce nourrisson d’un autre petit de son âge. Mais chaque matin, jour après jour, vous renouveliez votre acte de foi, vous ouvriez votre cœur à la grâce divine, qui vous faisait « voir » plus loin que les apparences, et discerner la gloire de Dieu qui illuminait l’humanité de cet Enfant abandonné dans vos bras.