Le nom de Joseph signifie augmentation, car sa vocation est d’être père, de faire grandir, mais pas seulement : le saint patriarche est lui-même l’être qui grandit, l’être en qui Dieu grandit.

Dès lors, le silence de saint Joseph n’est ni un défaut de parole, ni un manque à l’étendue de ses qualités. Joseph laisse Dieu grandir en lui et le silence de l’Éternel aussi. Saint Joseph, modèle des contemplatifs, observe le silence. Il respecte le silence, source vive de la Parole. Il habite le silence céleste accueillant toute révélation du Verbe. Joseph se fait silence, interprétation de toute parole, tant il est vrai qu’on ne répond à une parole authentique que par l’ouverture du cœur.

Le Verbe s’est fait chair. La Vierge le garde en son cœur. Saint Joseph l’adore en silence.

Par la Parole furent toutes choses. L’Épouse l’accueille et l’offre. L’artisan de Nazareth se laisse façonner en silence.

Silence de Joseph, temple de l’adoration et force de croissance.