Joseph le silencieux. Une part de ce mystère s’explique peut-être par notre surdité ? On n’entend pas Joseph parce qu’il s’inscrit dans le dialogue entre Jésus et Marie.

Notre destinée est en effet de reproduire, avec les nuances qui nous sont propres, l’amour entre Jésus et Marie. Laisser Marie former en nous le visage du Christ ; contempler le visage du Christ avec la ferveur mariale. Au sein de ce dialogue ineffable se tient saint Joseph, offert à Jésus, livré à Marie, entonnant à l’unisson la mélodie des trois cœurs unis au point qu’on ne distingue pas leurs voix.