Joseph, le juste. Bel exemple. Le qualificatif, cependant, n’en finit pas d’intriguer, tant il est vrai qu’il n’existe pas de recette pour mettre en œuvre la justice, nous sommes tous pauvres devant l’exigence d’être justes. La décision se prend dans l’instant. Il est possible, après coup, de se dire qu’en certaines circonstances nous avons été justes, ou bien de regretter de ne pas l’avoir été, mais il est difficile de programmer la justice du lendemain. Saint Joseph, dites-nous, comment être juste ?

Notre Seigneur Jésus, le seul Juste, déclare : « mon jugement est juste, parce que je ne cherche pas à faire ma volonté, mais la volonté de Celui qui m’a envoyé » (Jn 5,30).

Ainsi, en déclarant que saint Joseph « était un homme juste » (Mt 1,19), la Parole de Dieu affirme que Joseph était fils, et rien d’autre.

Saint Joseph, soyez notre père, que nous apprenions la vie filiale !