À présent que l’Enfant de Noël est né dans nos cœurs, il nous revient de sauvegarder ce don précieux du Père. En effet, le péché vise le Christ en nous, il cherche à défigurer en nous le visage du Seigneur. Le vieil homme est prêt à tout pour se débarrasser de l’homme nouveau. La paix de Noël ne nous épargne pas la violence du combat spirituel. Saurons-nous protéger l’Enfant qui a fait sa crèche en nos âmes ? Saurons-nous entendre la voix de l’ange qui nous met en garde ? Oserons-nous partir dans la nuit, ne nous appuyant que sur la Parole de Dieu ?

Saint Joseph, défenseur de l’Enfant, protégez la grâce de notre baptême, faites de nous les saints dont le monde a besoin.