Jésus tend à ses disciples le tablier dont il s’est ceint le premier. En se mettant à leur service, le Maître commande aux serviteurs de le rester. Les appeler « ses amis » (Jn 15,15) ne les affranchit pas de leur office, mais les consacre à l’ouvrage de libération que Jésus accomplit.

Joseph tient en ce service une place particulière, lui qui, pour avoir toujours préféré la volonté de Dieu, ne fut pas seulement appelé « ami » mais « père ». Dès lors, en se figurant saint Joseph agenouillé devant le petit Serviteur pour lui laver les pieds, pas seulement les pieds, mais les mains et la tête, il faut comprendre également que le saint patriarche participe auprès du Corps du Christ tout entier à l’œuvre de la résurrection. Telle est sa manière d’être éternellement à genoux aux pieds du Christ.