« N’est-il pas Jésus, le fils de Joseph ? » (Jn 6,42) Chez saint Jean, l’étonnement s’exprime comme un constat d’impossibilité du salut : comment Jésus pourrait-il communiquer la vie du Père s’il est le fils de Joseph ? Nos cœurs ont tant de mal à concevoir que l’humilité et l’obéissance du Fils, ainsi que son enfouissement à Nazareth, sont au service du don. La clé du mystère est l’humilité du don, car seule l’humilité permet à la fois de tout donner et de rendre le don recevable.
Saint Joseph, éduque nos cœurs ! Qu’ils deviennent doux et humbles au point que l’on puisse dire de nous : « n’est-il pas le fils de Joseph ? »