Vladimir Ghika, prince roumain, orthodoxe devenu catholique et prêtre, mort martyr, se révèle comme une âme éclairée par le Christ, « lumière du monde » (Jn 8,12).

Cette figure atypique était très liée au cercle Maritain de Meudon. Il a fondé l’association Virgo Fidelis, fraternité spirituelle de prière et de souffrance destinée à soutenir les prêtres, et les Frères et Sœurs de Saint-Jean d’Auberive, communauté consacrée à l’évangélisation. Il fut également un fervent pionnier de l’unité des chrétiens d’Orient et d’Occident. La modernité de la spiritualité de Mgr Ghika est étonnante : l’adoration, l’évangélisation, la confession, le souffle de l’Esprit, le service des pauvres – la « liturgie du pauvre » –, le culte marial, etc., apparaissent comme autant de caractéristiques des Communautés Nouvelles issues du Renouveau charismatique dont il semble être le précurseur.

Une figure de sainteté à découvrir dans le livre de M. Vasiliu et dans le reportage ci-dessous.

(source)