Cela s’est passé il y a 16 ans, en Californie. Les médecins étaient formels : les déficiences du fœtus causeraient des dommages cérébraux graves. L’avortement était la seule solution. Mais la maman refusa et confia son bébé à Paul VI, l’auteur d’Humanae Vitae. L’enfant est né sans le moindre problème. Pour être sûr qu’aucune séquelle n’apparaisse lors de la croissance, la prudence recommandait d’attendre la seizième année avant de se prononcer sur la guérison. Ce qui sera fait dans les semaines prochaines. Ce miracle devrait permettre à Paul VI d’être béatifié dès Noël. La cérémonie aurait lieu en 2013.

(source)