Boutique

Plus de 500 titres

Carterie

Artisanat monastique

La présence des sectes dans les mass media

Alors que les moyens de communication de pays tels que l’Espagne 1 prennent lentement conscience du problème des sectes, le traitement qu’ils leur réservent est le plus souvent léger et superficiel, recourant à un ton hypercritique ou alarmiste. Ainsi, les articles publiés dans les périodiques quotidiens ou hebdomadaires et les rares émissions de radio et de télévision consacrées aux sectes n’en transmettent pas une image adéquate. A ce propos, on peut dire que les médias sont un instrument formatif et éducatif doté de grandes potentialités, mais qui sont loin d’être toujours utilisées au mieux.

En revanche, certains courants sectaires importants et certains « nouveaux mouvements religieux » ont parfaitement su tirer parti des moyens de communication. Le courant du New Age notamment est très présent dans les moyens audiovisuels, surtout dans le Premier Monde. Ses interventions dans la littérature ainsi que dans de nombreuses revues périodiques ne se comptent plus. Sa présence est particulièrement significative dans diverses tendances du monde de la musique (ethnique, électronique, écologique, etc.) qui cherchent à favoriser une expérience religieuse. C’est ainsi qu’ont été diffusés à la télévision des programmes spécifiques de musique New Age. Un phénomène analogue se manifeste dans le cinéma. En général, ses apparitions dans le domaine de la production audiovisuelle donnent lieu à la diffusion de programmes radiophoniques ou télévisuels mis au service des propositions et des thèmes propres à ce courant (parapsychologie, occultisme, magie, diététique, contacts avec des extraterrestres, etc.). D’autres groupes à caractère sectaire n’ont pas encore acquis une aussi grande visibilité dans les médias (surtout à la télévision) dans le Premier Monde. La place nous manque ici pour approfondir la question de l’influence que certains groupes cherchent à exercer – surtout ceux de type satanique – au moyen de certaines chansons et musiques.

En Amérique, certaines sectes fondamentalistes ou d’inspiration protestante pentecôtistes font preuve d’une grande habilité technique dans le domaine des moyens de communication. Dans certains cas, on peut parler de véritables « entreprises » religieuses (la secte Moon par exemple) qui lancent de grandes campagnes de recrutement à travers la radio et la télévision. Certaines sont devenues des multinationales de la propagande religieuse dans les moyens audiovisuels, dotées d’un empire économique basé généralement en Amérique du Nord, mais avec des ramifications en Amérique latine – jouissant parfois d’un bon soutien politique.

On peut citer à ce propos les « églises électroniques » spécialisées dans la manipulation des langages et des symboles religieux. Dans leurs programmes, les miracles et les guérisons, le succès économique et la résolution des problèmes et des souffrances semblent à la portée de n’importe quel téléspectateur à un prix modique. C’est ainsi que le pentecôtisme s’est répandu rapidement en Amérique latine, en partie grâce aux campagnes des prédicateurs nord-américains ou autochtones (Billy Graham, Jimmy Swaggart, Yiye Avila, Rex Humbard, etc.) financées à coup de millions de dollars.

Il ne s’agit pas seulement de critiquer le message spiritualiste destiné à produire un effet au niveau politique, surtout sur les personnes qui se trouvent dans le besoin et sur celles des milieux populaires. La perspective fascinante des conversions et des guérisons instantanées risque de couper les personnes de leurs traditions – la critique venimeuse de tout ce qui est catholique y est omniprésente – en diminuant leur capacité de penser et leur prise sur le réel. Cela donne lieu – et est favorisé par – une mentalité qui est dominante dans tout le monde occidental : le refus de la réalité comme donnée objective, la volonté de vivre dans une réalité que l’on s’est construite soi-même et qui évite d’affronter les vrais défis de la vie. Un peu comme si la vraie réalité était celle télévisuelle, et peut-être un jour celle virtuelle.

Au contraire, toute conversion authentique introduit à un exercice authentique de la raison et de la liberté, à la capacité d’adhérer à la réalité avec foi et avec espérance, en vivant au milieu du monde et avec ses frères, de façon personnelle et consciente, la mission que le Seigneur nous a confiée.

Mgr Alfonso Carrasco Rouco

 

Notes :

  1. L’auteur enseigne à la Faculté de Théologie San Dámaso, Madrid [retour]

Précédent

Suivant