Les fiançailles et la vie de jeune époux de saint Joseph sont marquées par la désappropriation. Dieu intervient et Joseph lui remet toute sa vie en accueillant Marie ; te sa vie, c’est-à-dire tout le projet de vie qu’il peut avoir avec Marie, et il se fait serviteur, pour la plus grande gloire de Dieu.

C’est cette désappropriation et cette remise de soi qui me parlent le plus dans l’itinéraire de saint Joseph avec Marie. Il me semble important, durant ce temps de fiançailles de ma remettre au Seigneur, de nous remettre au Seigneur. Il veut venir dans nos vies, dans notre vie pour la sanctifier. Pour cela il faut l’accueillir, et cela passe par un renoncement, le renoncement au fameux « moi je » ! (et peut-être même à tout un idéal que l’on peut se faire sur sa propre vie). Accepter d’accueillir Jésus durant ce temps de fiançailles, c’est accepter d’entrer dans une logique de l’amour, logique incontournable. Il y a une manière de s’aimer l’un l’autre qui vient de Dieu seul, et je crois que c’est la seule façon d’aimer vraiment, en vérité. Les fiançailles sont sans doute le moment privilégié de cette découverte. Oui, l’amour se nomme Jésus, et lui seul pour nous conduire l’un à l’autre dans son éternité.

Concrètement, la prière, le renoncement (pas facile bien sûr !), la confession de nos pauvretés respectives devant Jésus nous aident bien à cheminer.

Éric

CatégorieSpiritualité
Famille de Saint Joseph
Top ?
Suivez nous :