Cardinal André Vingt-Trois

Mardi dernier, lors de la messe de rentrée parlementaire rassemblant le personnel politique de l’Assemblée nationale et du Sénat, le cardinal André Vingt-Trois a consacré son homélie au « mariage pour tous ».

Au nom de « la liberté, du courage et de leur conscience personnelle », le prélat a clairement appelé les responsables politiques à s’affranchir de la ligne de leurs partis respectifs. « Le courage est nécessaire quand il s’agit pour le responsable politique de prendre ses distances par rapport à son entourage idéologique ou à son parti et d’exposer son image publique ». Dans les débats à venir, a-t-il insisté, « il serait choquant pour la démocratie que les parlementaires ne disposent pas de leur liberté de vote. Leur responsabilité personnelle en sera d’autant plus grande ».

 

(source)