Secrétaire Spécial de la session du Synode sur la nouvelle Évangélisation, l’archevêque de Montpellier témoigne du « moment de grâce » qu’est cette assemblée, dont il reviendra avec « une nouvelle ardeur ». Pour Mgr Carré, « peut-être notre monde occidental a-t-il secrété des anticorps à l’Évangile », il faut donc « trouver une autre manière de soigner la personne ». Il souligne les grands points d’attention qui émergent des débats : la paroisse, la famille, les ministres de l’Évangile – clercs et catéchistes en particulier. Alors que la rédaction des propositions et du Message des Évêques a commencé, le Secrétaire Spécial nous éclaire sur la réflexion en cours.

(source)