Le Bienheureux père Jacques Berthieu (1838-1896), jésuite français, missionnaire et martyr à Madagascar sera canonisé demain, dimanche 21 octobre, en la Journée missionnaire mondiale.

Jacques Berthieu naquit en France, à Polminhac, le 28 novembre 1838 et mourut martyr à Ambiatibé (Madagascar) le 8 juin 1896. Après ses études, il fut ordonné prêtre en 1864 et pendant neuf ans, il fut vicaire paroissial à Roanne. En 1875, il fut envoyé missionnaire à Madagascar, sur l’île de Sainte Marie, où il œuvra jusqu’en 1881, lorsqu’il fut contraint de quitter ce lieu suite aux décrets émanés par le gouvernement français. Il se rendit donc à Tamatova puis à Tanarive, d’où il fut envoyé dans la mission d’Ambohimandroso. En 1894, lorsqu’éclata la deuxième guerre des malgaches contre la France, il se trouvait à Andrainarivo. Il fut capturé par les insurgés alors qu’il accompagnait ses chrétiens évacués des villages. Invité à plusieurs reprises à abandonner la foi, il se refusa de le faire et les païens, irrités, le tuèrent et jetèrent son cadavre dans le fleuve Mananara. Il fut béatifié par le Pape Paul VI le 17 octobre 1965.

Il citait volontiers l’Évangile « Ne craignez rien de ceux qui tuent le corps, mais ne peuvent tuer l’âme » (Mt 10,28). Dans sa catéchèse, il parlait souvent de la résurrection des morts. Les fidèles ont retenu cette phrase dans leur cœur : « Même si vous êtes mangés par un caïman, vous ressusciterez ! ». (SL) (Agence Fides 20/10/2012)

Famille de Saint Joseph
Top ?
Suivez nous :