« Champion de la lutte contre les hérésies », saint Irénée de Lyon est « le premier grand théologien de l’Église ». Benoît XVI nous présente ce « disciple de l’évêque Polycarpe, qui lui-même avait connu l’Apôtre Jean ».

« L’Église du IIe siècle était menacée par ce que l’on appelle la gnose, une doctrine qui affirmait que la foi enseignée dans l’Église ne serait qu’un symbolisme destinée aux personnes simples, qui ne sont pas en mesure de comprendre les choses difficiles ; au contraire, les initiés, les intellectuels, — on les appelait les gnostiques — auraient compris ce qui se cache derrière ces symboles, et auraient formé un christianisme élitiste, intellectuel ». Le Saint-Père lui consacre l’enseignement de l’audience du mercredi, place Saint-Pierre.

Famille de Saint Joseph
Top ?
Suivez nous :