Boutique

Plus de 500 titres

Carterie

Artisanat monastique

Le retour du mythe de l'androgyne

L’androgyne se fait une jeunesse grâce au Da Vinci Code ! Il s’agit en fait d’un mythe aussi ancien que l’ésotérisme, dont il pourrait bien servir de sigle. L’androgyne serait l’état primordial de l’humanité, avant la dispersion dans la dualité sexuelle, fruit empoisonné de la « chute » de la monade (étincelle divine) dans la matière. Au terme du parcours involutif et évolutif, l’homme serait appelé à retrouver cet état d’androgyne, auquel les rites hiérogamiques sont supposés donner accès. Pour la Bible tout au contraire, la distinction sexuelle est au service de la découverte de l’autre dans sa différence et au service de l’éclosion de l’amour. Le terme du parcours n’est pas le retour à l’identique, mais l’unité dans la communion.

Précédent

Suivant