Boutique

Plus de 500 titres

Carterie

Artisanat monastique

Réponse de l'Opus Dei au Da Vinci Code

Aujourd’hui la conférence de presse qui présente le projet Harambee 2006 a eu lieu à Rome. Né à l’occasion de la canonisation de Josemaría Escrivá, fondateur de l’Opus Dei, 24 projets d’éducation ont déjà débuté dans 13 pays africains. Ils sont promus par les organisations africaines et diverses institutions de l’Eglise qui travaillent durablement en Afrique. Nous publions une note informative diffusée par le bureau de presse de l’Opus Dei à Rome.

“Ces jours-ci nous recevons différentes demandes à propos du film sur le Da Vinci Code. Nous répétons ce que nous avons déclaré le 12 janvier dernier : nous n’avons pas l’intention de polémiquer, il n’y aura aucun boycott ou autre. Nous poursuivrons notre action avec une position de transparence, de sérénité et d’esprit constructif.

Le Da Vinci Code offre une image déformée de l’Eglise catholique. La diffusion du livre et du film représente une opportunité de montrer la réalité authentique de l’Eglise. Dans son Encyclique “Deus Caritas est”, Benoît XVI a souligné que la charité est un trait essentiel de l’Eglise : “ L’amour est donc le service que l’Église réalise pour aller constamment au-devant des souffrances et des besoins, même matériels, des hommes.” (n°19).

Par conséquent, ceci peut être un moment adapté pour faire connaître le travail de service que les catholiques développent en Afrique, depuis des siècles, et pour soutenir l’engagement de nombreuses institutions de l’Eglise sur le continent africain qui continue à être une des grandes urgences. Beaucoup se sentent offensés par le manque de respect du Da Vinci Code en comparaisons à la foi chrétienne. Nous voudrions inviter ces personnes à manifester aujourd’hui leur désaccord d’une manière sereine et constructive : en faisant connaître certaines initiatives éducatives et de coopération promues par des catholiques en Afrique et en participant à leur soutien avec une contribution. Une petite aide est un geste symbolique, mais en même temps a une signification concrète et positive.

Harambee 2006 présente quatre projets portés en avant par des catholiques en Afrique, parmi lesquels, deux promus par des membres de l’Opus Dei. En même temps de nombreuses initiatives méritent la coopération de tous.

Informer sur les activités de solidarité des catholiques en Afrique est une façon de faire en sorte que la discussion publique provoquée par le Da Vinci Code ne se limite pas à une polémique stérile mais fasse naître un fruit positif : la meilleure connaissance d’un aspect essentiel de l’Eglise catholique et une aide concrète aux personnes nécessiteuses.

En même temps, nous continuons à avoir confiance en la sensibilité de Sony-Columbia, dans sa capacité à réagir de manière constructive.

Il ne suffit pas d’offrir l’opportunité de se défendre alors que l’offense demeure. Un comportement correct est d’éviter l’offense quand c’est encore possible. La sortie aura lieu dans trois mois. C’est pourquoi, nous nourrissons encore l’espérance qu’on décide d’omettre dans l’édition finale du film, les références qui blessent les catholiques. Ce serait un geste conciliant très apprécié, particulièrement dans ces moments dans lesquels tous notent les conséquences navrantes de l’intolérance. La société Sony-Columbia a le temps de démontrer que la liberté d’expression est compatible avec le respect des croyances d’autrui, peut démontrer que le respect est un acte libre qui naît de la sensibilité, et non une conséquence de la censure ni de menaces.

En prenant une décision conciliante, Sony-Columbia rendrait service à la cause du dialogue entre les cultures et honorerait sa tradition”. (S.L.)
(Agenzia Fides – 2006)

Précédent

Suivant