« Dieu existe, vous n’en pouvez douter, c’est l’essentiel ; croyez-moi, n’allez pas au-delà ; ne vous égarez pas dans un labyrinthe d’où vous ne pourriez sortir ; cela ne vous rendrait pas meilleurs, mais peut-être un peu plus orgueilleux, parce que vous croiriez savoir, et qu’en réalité vous ne sauriez rien. Laissez donc de côté tous ces systèmes ; vous avez assez de choses qui vous touchent plus directement, à commencer par vous-mêmes ; étudiez vos propres imperfections, afin de vous en débarrasser, cela vous sera plus utile que de vouloir pénétrer ce qui est impénétrable. »

Allan Kardec, Livre des esprits

Le sous-titre de l’ouvrage est un peu long mais vaut la peine d’être mentionné : « Les principes de la doctrine spirite selon l’enseignement donné par les Esprits supérieurs à l’aide de divers médiums, recueillis et mis en ordre par Allan Kardec, pseudonyme de H.-L. Rivail ».

Ce serait donc des « esprits supérieurs » qui s’adresseraient à nous pour nous décourager d’aller plus loin dans notre recherche sur Dieu que la certitude de son existence.

Apparemment ces esprits ignorent jusqu’au concept même de Révélation, comme d’autres passages de leurs messages le confirment.

De deux choses l’une :

– ou bien ces esprits ignorent vraiment la Révélation, auquel cas ils ne sont en rien supérieurs, et on est en droit de se poser des questions sur leur identité ;
– ou bien ils dissimulent volontairement leur connaissance de la Révélation, auquel cas on a le devoir de se demander pourquoi ? Qui peuvent bien être ces esprits qui nous cachent la vérité que Dieu nous enseigne sur lui-même et sur la destinée de l’homme, ainsi que le chemin d’accès à la vie divine ?

Pour le reste, leur discours semble tout à fait édifiant : « ne vous posez pas des questions inutiles, mettez plutôt tout votre effort à vous améliorer ».

Selon le spiritisme, l’homme n’a guère besoin de la grâce pour faire le bien ; il est seul maître de son destin et de son évolution.

Dans la conception chrétienne tout au contraire, seul l’Esprit Saint peut nous donner la force de vaincre l’homme charnel en nous, et nous faire adopter le comportement de l’homme nouveau, recréé en Jésus-Christ. Or cette aide de la grâce divine nous est donnée dans la mesure de notre adhésion croyante à la Révélation, que ces esprits veulent précisément ignorer.