Boutique

Plus de 500 titres

Carterie

Artisanat monastique

Mormons

« L’Eglise de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours » est une Eglise millénariste qui attend la venue du Christ, sensé instaurer un Règne de mille ans sur terre.

Le fondateur, Joseph Smith (1805-1844), est né dans une famille américaine fortement influencée par les mouvements de « Réveil », dans lesquels une certaine exaltation favorisait des états dits « mystiques ».

A dix-huit ans, Joseph aurait bénéficié d’une vision de l’Ange Moroni. Celui-ci lui aurait révélé sa mission : découvrir l’Evangile éternel, écrit sur des plaques d’or dans un mystérieux livre, que le jeune homme découvre sur la colline de Cumorah, où il aurait été enterré 400 ans après Jésus-Christ. Il s’agit en fait d’une adaptation de la Bible, probablement « enrichie » des visions dont J. Smith continue d’être gratifié.

Dans l’atmosphère survoltée de la ruée vers l’Ouest, il devient chef d’un état théocratique aux mœurs particulières (telle la polygamie). Joseph Smith meurt assassiné le 25 juin 1844, mais ses disciples poursuivent leur exode, et fondent sur les bords du Lac Salé, la « Sainte Sion » (Salt Lake City), où ils attendent la venue de Jésus.

De souche chrétienne, le mormonisme ne peut pas être considéré comme un mouvement chrétien : le Père possèderait un corps de chair ; il ne serait qu’un Dieu parmi de nombreuses divinités au sein desquelles lui-même ainsi que le Fils et l’Esprit Saint jouiraient néanmoins d’un statut spécial.

Précédent

Suivant