Le jour de l’Annonciation à la Vierge Marie représente un tournant vertigineux dans l’Histoire. Dans les profondeurs du silence et de la prière, la Vierge s’ouvre à la grâce et conçoit du Saint-Esprit. La contemplation de ce tendre mystère berce nos cœurs d’un jour pacifiant. Le Verbe se fait chair, rien n’est impossible à Dieu. Jésus et Marie, là, offerts à notre amour.

Notre contemplation ne serait pas complète sans la part de saint Joseph. La conception virginale fait de Jésus le fils de Marie et le fruit de son mariage. Jésus contemple ses parents unis et découvre qu’il naît par leur amour virginal. La Sainte Vierge, comme toute femme, s’engage dans la maternité en se reposant sur l’amour fidèle de son époux. Au jour de l’Annonciation, le virginal Joseph veut que vienne le Messie, il désire qu’il naisse de Marie son épouse. Dieu ne s’impose en rien, il ne contraint pas : il aime répondre à nos prières. Joseph est devenu père de Jésus pour avoir prié le Ciel que Marie soit la mère du Sauveur.

Et elle conçut du Saint-Esprit.