Boutique

Plus de 500 titres

Carterie

Artisanat monastique

Accepter que la vigne pleure

« Celui qui demeure en moi et en qui je demeure, celui-là porte beaucoup de fruit » (Jn 15,5)

Aucun homme ne souffre seul, car le Christ, la vigne véritable, a été émondé dans chaque cep qu’il récapitule en lui. Par l’Incarnation, Dieu s’est rendu solidaire de nous en son Fils et nous invite à accueillir la consolation de sa présence, lui qui rend féconde chacune de nos souffrances.

Précédent

Suivant