Boutique

Plus de 500 titres

Carterie

Artisanat monastique

Pas de victoire pascale sans faiblesse de la chair

« C’est pourquoi j’accepte de grand cœur pour le Christ les faiblesses (…) car, lorsque je suis faible, c’est alors que je suis fort. » (2Co 12,10)

La victoire pascale du Christ oriente le mode chrétien de la vie filiale. Dieu en effet donne la victoire à celui qui consent à la misère de la condition humaine, à celui qui choisit de ne pas se dérober devant la tentation et de la surmonter. Parce que le Christ est vainqueur, l’homme doit se battre, avec les armes du Christ.

Précédent

Suivant