Du grec kérygma, annonce. Ce terme désigne l’annonce faite par l’Eglise de la Bonne Nouvelle du salut en Jésus, le Verbe de Dieu fait chair, ainsi que de la conversion (metanoïa) qui en découle.

Le kérygme insiste sur la portée essentiellement salvifique de la Pâque du Christ

La catéchèse et l’élaboration spéculative du contenu de la foi, supposent l’annonce et l’accueil préalable du kérygme.