Prêtre, philosophe et théologien allemand (1886-1968), d’origine italienne, il fut professeur aux universités de Berlin, de Tübingen et, à partir de 1947, de Munich. Il exerça une forte influence sur la jeunesse catholique allemande et fut un des principaux acteurs du renouveau liturgique d’après guerre. Le jeune Joseph Ratzinger le découvre au grand séminaire de Freising, puis à Munich et se passionne pour sa pensée. Hans Urs von Balthasar suivit ses cours à Berlin, et reconnaît que R. Guardini influença sa pensée de manière décisive. Il le confirma dans sa critique du kantisme, et lui fit entre autres comprendre tout ce que la foi pouvait apporter à la recherche philosophique.