Terme forgé au XVIe s. en France, qui s’oppose à la fois à l’athéisme et à la religion révélée. Le déisme est une croyance rationnelle en l’existence de Dieu dans les limites de la « religion naturelle », et dont le contenu varie avec celui que l’on attribue à cette dernière.