Giuseppe Balsamo est né le 2 juin 1743 à Palerme. Il aurait été initié à l’alchimie à vingt ans et aurait pratiqué cet art à Malte.

En 1778 il épouse à Rome Lorenza Feliciani, avec laquelle il voyage à travers toute l’Europe, non sans déboires pour accusation de charlatanerie dans l’exercice de la magie.

C’est à Londres, vers 1777, qu’il prend le nom de Alexandre, comte de Cagliostro, et son épouse celui de dame Serafina. Ses talents de guérisseurs vont lui valoir des appuis haut placés à travers toute l’Europe. Il fonde le « Rite Egyptien », système maçonnique à hauts grades prétendant développer des pouvoirs thaumaturgiques, dont il installe la Loge Mère à Lyon en 1784.

Il fut mêlé à l’affaire du collier de la Reine et enfermé à la Bastille durant près d’un an avant d’être innocenté. Il dû cependant émigrer et recommença sa vie errante, qui le conduisit à Rome, où il fut arrêté et enfermé au Château Saint Ange sur ordre du Pape Pie VI, pour délit de pratiques magiques et appartenance à la franc-maçonnerie.

Condamné à la prison perpétuelle, il fut transféré à la prison de San Leo près de Rimini, où il mourut le 26 août 1795.