« Déployant la force de son bras, il disperse les superbes » (Lc 1, 51) Littéralement : « Il a fait force par son bras, il a dispersé les superbes dans la pensée de leur cœur ». Il faut situer ce verset en contraste avec le précédent, dans lequel est exaltée la miséricorde de Dieu…

« Rien de bon pour l’homme, sinon manger et boire, et trouver le bonheur dans son travail. J’ai vu que cela aussi vient de la main de Dieu » (Qo 2,24). Nous pressentons dans ce verset du sage Qohélet quelque chose de la simplicité de Nazareth. Loin de l’hédonisme contemporain, tu as su accueillir avec gratitude les…

Nous avions déjà mentionné que la proposition causale : « Car le Puissant fit pour moi des merveilles » (49a), est suivie de deux propositions qui n’ont pas de verbe, et qui sont introduites par la conjonction « et » : « et son Nom (est) saint ; et sa miséricorde (est) de génération en génération sur ceux qui le craignent » : l’affirmation, implicitement…

  « Saint est son Nom ! » (Lc 1,49) Dans la Bible, le nom comporte une affirmation sur l’essence de son porteur, il exprime un aspect de sa nature. Le nom exprime l’ensemble des qualités, des aptitudes de la personne ; sa valeur personnelle. Lorsque Dieu envoie Moïse vers les fils d’Israël, ce dernier Lui objecte :…

Apprendre un métier à celui qui par sa Parole toute-puissante a façonné l’univers et le maintient à chaque instant dans l’être : quel épreuve pour ton humilité, Saint Joseph ! Il est vrai qu’avant l’Incarnation, Dieu n’avait pas de mains pour façonner le bois ; et maintenant qu’il en a, c’est à toi à lui apprendre à s’en…

Spontanément j’aurais tendance à penser (avec une pointe de nostalgie) : « Que ta vie, toute entière au service de Jésus et de Marie, était belle, lumineuse, Saint Joseph ! Alors que la mienne est marquée de la tristesse de ma médiocrité et de la grisaille d’un quotidien sans relief ni nouveauté… » Et voilà que tu murmures…

  1- Nous avions souligné que le « car » ou « parce que » qui ouvre notre verset, est une reprise de la conjonction causale au début du verset 48a, en raison de l’introduction d’une parenthèse (48b) qui trouble l’ordre de l’hymne. 2- On peut rapprocher la première partie du verset : « Le Puissant (ho dynatos) fit pour moi…

Après l’émerveillement de la nuit lumineuse de Noël et de l’étonnante visite des Mages, il vous a fallu consentir au clair-obscur de la vie cachée. Rien ne venait distinguer ce bébé d’un autre bébé, ni ce nourrisson d’un autre petit de son âge. Mais chaque matin, jour après jour, vous renouveliez votre acte de foi,…

Assurer la présence visible de Dieu le Père aux côtés de son Fils unique : cher Saint Joseph, comment as-tu pu assumer une telle responsabilité sans trembler à en perdre tes moyens ? Sans doute parce que tu étais parfaitement humble ! Ce sont les orgueilleux qui s’inquiètent de leur réussite, car ils redoutent que l’échec porte ombrage…

  La seconde partie du v. 48 introduit une considération d’un ordre totalement différent de ce qui précède. Cette incise trouble le cours de l’hymne, au point de rendre nécessaire la répétition de la conjonction causale « oti, car » (omise dans les traductions), qui introduisait le v. 48. Celle-ci sera reprise au début du v. 49 : « Car…

Famille de Saint Joseph
Top
Suivez nous :