« La curiosité est un vilain défaut » dit-on couramment. Il est vrai qu’elle peut conduire au mal. Faut-il pour autant cesser d’être curieux de tout, et de Dieu par-dessus tout ? Le danger n’est pas dans la curiosité mais dans l’appropriation, dans l’accaparement parfois, qui s’en suit. Ainsi la curiosité surnaturelle, qui cherche à pénétrer le mystère pour l’appréhender, est-elle assortie du désir de connaître Dieu, lequel conduit à l’abandon de soi dans l’amour. Regardons saint Joseph : il évita la tentation de circonscrire le mystère de son épouse et de sa maternité, au point de se retirer pour ne contrarier en rien l’épanouissement de la grâce. Mais l’ange le confirma dans l’audace de l’amour. Et Joseph se laissa saisir par Dieu dans un abandon total de sa propre vie.

Saint Joseph, fais grandir en nous le désir de connaître Dieu, apprends-nous à nous laisser saisir par l’Esprit de Nazareth comme tu as accueilli Marie chez toi.

Famille de Saint Joseph
Top
Suivez nous :