Je ne connaissais pas le père Arribart (49 ans de sacerdoce !) avant qu’il ne m’écrive, intrigué par cette Famille de saint Joseph dont lui avait parlé des amis. Il ne nous a pas fallu beaucoup de temps pour nous reconnaître fils d’un même père, aussi m’envoya-t-il cette méditation sur notre saint patron, dans laquelle j’ai retrouvé tant d’élément de notre spiritualité que je lui ai demandé de pouvoir la publier. Merci Père Arribart d’avoir accepté !

La dévotion à saint Joseph a fait des pas de géant en ce vingtième siècle. Le sanctuaire de saint Joseph du Mont-Royal au Canada, la béatification du frère André, apôtre de saint Joseph et fondateur de ce sanctuaire. Les nombreuses déclarations des derniers papes ont contribué grandement à faire connaître l’admirable figure de saint Joseph. Plus modestement en France, mais avec un admirable persévérance, les nombreux sanctuaires dédiés à saint Joseph attirent de plus en plus des foules de chrétiens. Reconnaissons aussi que le Renouveau Spirituel qui se développe en France est un signe de Dieu, pratique une réelle et tendre dévotion envers saint Joseph et remet en honneur la dévotion au Sacré Cœur et au Saint Cœur de Marie.

De nombreux ouvrages paraissent aussi en ce moment sur saint Joseph, ce n’est pas le fait du hasard ou d’un mode passagère. Là aussi c’est un signe de Dieu, un appel : allez à Joseph !

Il faut bien avouer que, malgré tout cela, pour la plupart des chrétiens et a fortiori pour la grand public, saint Joseph reste le grand inconnu et le grand méconnu. C’est vraiment dommage.

Récemment j’ai trouvé dans un opuscule de prières aux Cœurs de Jésus et de Marie une très belle prière de saint Jean Eudes intitulée : Salutations aux sacrés Cœurs de Jésus et de Marie. Dans le nota bene on nous dit que cette salutation se récitait dès 1643 dans les divers instituts de saint Jean Eudes. Il y a quelques temps, en faisant cette prière, j’ai pensé à « mon bon père saint Joseph » comme je l’appelle : lui aussi a un cœur (et quel cœur !), et aux salutations de saint Jean Eudes j’ai joint le cœur de saint Joseph. Après tout c’est logique, ça n’est que justice. Si Dieu le Père a choisi joseph pour être l’époux de la Vierge Marie, c’est qu’il avait formé le cœur de Joseph pour l’aimer dans la pureté, la fidélité, le dévouement total et le respect dus à Marie. Donc un cœur d’une sainteté qui sort de l’ordinaire. Si Dieu le Père a choisi saint Joseph pour être le Père Virginal de Jésus, pour être « son ombre » auprès de os Fils c’est qu’il lui a donné un cœur semblable au Cœur du Père des Cieux. Ces deux Trésors de Dieu ont été confiés par Dieu au Cœur de saint Joseph et à lui seul. Quel honneur ! Quelle responsabilité ! Sans nous tromper on peut affirmer que Dieu a rempli le Cœur de saint Joseph de tous les trésors d’amour et de tendresse envers Jésus et Marie. Chef de la Sainte Famille, cette trinité terrestre vivant à Nazareth s’épanouissait sous le regarde Joseph, dans la paix, la joie, l’amour, l’unité du Saint-Esprit. Quel modèle pour le familles !

C’est la seule famille au monde qui a vécu sur terre dans l’unité du Saint-Esprit. C’est la seule famille qui vit au Ciel dans la sein de la sainte Trinité. Un signe de Dieu à toutes les familles pour vivre ici-bas dans un tel climat d’amour, de fidélité, et de continuer au Ciel pour toujours.

Je n’ai pu résister à composer une salutation au saint Cœur de Joseph. C’est bien peu de choses, mais ça vient du cœur. Des âmes plus ferventes en composeront de plus belles, je le souhaite ardemment. Mais je dois tout à mon Père saint Joseph ! Quand je revois toute ma vie et tous les dangers physiques et moraux auxquels j’ai dû faire face, je reconnais la puissance de son bon Cœur et je lui devais bien cette modeste salutation. Mais je suis certain qu’un jour on invoquera le Saint Cœur de Joseph, pour l’honneur et la gloire des saint Cœurs de Jésus et de Marie.

P. Arribart

CatégorieSpiritualité
Famille de Saint Joseph
Top
Suivez nous :